Devrais-je prendre un supplément de collagène?

21 avril, 2020 , ,

La popularité des suppléments de collagène a explosé dans les dernières années. On a aussi commencé à ajouter du collagène dans une variété d’aliments transformés tels que des barres de protéines, des thés et des crèmes à café. Il existe aussi des aliments naturellement riches en collagène, le plus populaire étant certainement le bouillon d’os. On attribue au collagène une panoplie de bienfaits, comme diminuer les douleurs articulaires, réduire les rides, favoriser la perte de poids de même qu’optimiser les performances sportives. S’agit-il de marketing, ou ces effets sont-ils véritablement basés sur des données scientifiques? Je vous invite à lire la suite pour en savoir plus!

Qu’est-ce que le collagène?

Le collagène est une protéine présente dans diverses structures du corps telles que la peau, les cartilages, les tendons, les ligaments, les tissus osseux, les muscles et les tissus conjonctifs. Il assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus. Par exemple, le collagène est largement responsable de l’élasticité et de la force de la peau, et sa dégradation entraîne le vieillissement de la peau et des rides. Le collagène contient 19 acides aminés (structures de base des protéines) différents, avec une teneur particulièrement élevée en hydroxyproline, glycine et proline. Cependant, le collagène n’est pas une protéine complète, car il ne contient pas de tryptophane, l’un des neuf acides aminés essentiels.

Sources de collagène

Le collagène est naturellement présent dans plusieurs aliments. Le bouillon d’os est fabriqué en faisant mijoter des os dans un bouillon pendant 24 heures ou plus pour briser les os et en libérer les nutriments et minéraux. Chez l’homme et l’animal, le collagène est concentré dans les tissus conjonctifs tels que les muscles. Ainsi, toutes viandes (bœuf, porc, volaille, etc.) qui contiennent des muscles ou d’autres tissus conjonctifs (par opposition aux viandes d’organes) sont riches en collagène. Le poisson et les blancs d’œufs constituent d’autres bonnes sources de collagène. La spiruline (qui provient des algues) n’est pas une source de collagène, mais elle contient des nutriments qui peuvent favoriser la production de collagène du corps. Outre les acides aminés, plusieurs autres nutriments sont importants pour la production de collagène dans le corps. La vitamine C est un cofacteur nécessaire à la synthèse du collagène et qui fonctionne également comme un antioxydant pour lutter contre le stress oxydatif. On retrouve la vitamine C dans divers fruits et légumes incluant les agrumes, les poivrons, les fraises et les kiwis. Le zinc et le soufre sont aussi des cofacteurs importants dans la production de collagène. Le soufre se retrouve couramment dans le brocoli, les oignons et l’ail, et le zinc se retrouve dans divers aliments tels que les champignons shiitake, les légumineuses, le tofu, les noix, les graines et les grains entiers.

Le collagène sous forme de suppléments est issu de la gélatine. On fabrique la gélatine en soumettant les os et la peau d’animaux, le plus souvent de bovins ou de porcs d’élevage, à différents traitements. Les suppléments de collagène peuvent aussi être fabriqués à partir de sous-produits de transformation du poisson comme les écailles, la peau et les os. Pour faciliter leur absorption, les suppléments de collagène sont hydrolysés en peptides constitués de seulement deux ou trois acides aminés ensemble.

Bien qu’il soit possible de consommer directement du collagène via les aliments ou les suppléments, il n’est pas nécessaire de le faire pour soutenir la production de collagène dans le corps. En effet, le corps n’absorbe pas les molécules de collagène sous forme entière, mais les décompose plutôt en leurs acides aminés qui les composent, qu’il utilise ensuite pour synthétiser son propre collagène et d’autres protéines. En théorie, les acides aminés nécessaires à la production de collagène dans le corps peuvent provenir de n’importe quelle source de protéines, qu’il s’agisse par exemple de bouillon d’os, de viande, de fromage, de légumineuses ou de quinoa. Dans le même ordre d’idées, lorsqu’on consomme un supplément ou un aliment contenant du collagène, il est impossible de déterminer à l’avance où les peptides de collagène seront utilisés dans le corps et s’ils seront vraiment utilisés pour produire du collagène dans le corps. Les consommateurs prennent souvent du collagène pour obtenir un avantage spécifique, comme améliorer l’élasticité de la peau ou la fonction articulaire. Toutefois, si le corps a besoin d’acides aminés à ce moment-là pour une autre fonction, ce sera la priorité du corps.

Ce que dit la science

Presque toutes les études existantes s’étant intéressées aux effets du collagène sur la santé ont utilisé des suppléments de collagène, et non des aliments contenant du collagène.

Pages : 1 2 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale. Kathryn possède beaucoup d’expérience avec l’approche FODMAP et a complété la certification de l’université Monash.

Kathryn Adel

Derniers articles par Kathryn Adel (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.