Quoi consommer ou éviter en cas de pierres aux reins?

9 septembre, 2019 ,

L’alimentation peut influencer la formation et la croissance de lithiases rénales, aussi appelées pierres aux reins. Toutefois, contrairement aux croyances populaires, une alimentation faible en oxalates n’est pas toujours la bonne solution. Voici l’heure juste sur le sujet.

Les lithiases rénales, c’est quoi et quelles en sont les causes?

Les lithiases rénales, aussi appelées lithiases urinaires, urolithiases, nephrolithiases, calculs rénaux ou pierres aux reins, sont des calculs (ensemble de cristaux) qui se forment dans les reins ou voies urinaires (uretères et vessie) à partir de minéraux dissous dans l’urine. La plupart d’entre eux (80%) s’éliminent spontanément en passant à travers les conduits du système urinaire. Cependant, les uretères, situés entre les reins et la vessie, sont des conduits de très petit calibre. Un calcul formé dans le rein qui est en transit vers la vessie peut facilement obstruer un uretère et ainsi causer de vives douleurs. C’est ce qu’on appelle la colique néphrétique.

Les calculs rénaux peuvent être la conséquence d’un grand nombre de facteurs incluant un apport trop faible en liquide, une alimentation déséquilibrée, l’obésité, certains médicaments ou suppléments, des maladies génétiques ou métaboliques ou des malformations des voies urinaires. Toutefois, dans bien des cas, on ne retrouve pas de cause précise pouvant expliquer la formation des calculs. Il existe différents types de calculs, les plus fréquents étant à base d’oxalates de calcium (80% des cas). Certains calculs peuvent aussi être à base de calcium phosphate, d’acide urique, de struvite ou de cystine.

Faut-il éviter les aliments qui contiennent des oxalates?

Souvent, les gens qui ont des lithiases rénales se font dire de suivre une diète faible en oxalates. Toutefois, cela n’est pas toujours la bonne solution. En fait, les changements à apporter à son alimentation dépendent du type de calculs rénaux qui se sont formés et de leurs causes. Par exemple, suivre une diète faible en oxalate peut aider à prévenir la formation de calculs à base d’oxalates de calcium mais n’est pas utile pour les gens qui ont des calculs à base d’acide urique. Il est recommandé de consulter un urologue ou médecin spécialiste qui pourra prescrire des tests pour évaluer les concentrations urinaires et sanguines de différents composés chimiques tels que le calcium, le magnésium, le sodium et les oxalates afin de déterminer la meilleure stratégie de prévention pour votre situation. Une nutritionniste pourra ensuite vous aider à adapter votre alimentation en fonction des recommandations de votre médecin.

Faut-il éviter les produits laitiers?

Le calcium se lie aux oxalates dans l’intestin, ce qui peut aider à augmenter l’excrétion des oxalates dans les selles. Ainsi, un apport modéré en produits laitiers ou en substituts (boissons végétales enrichies) peut être bénéfique pour aider à prévenir les lithiases rénales. Parlez-en à votre médecin pour savoir quelle quantité de calcium vous devriez consommer.

Conseils généraux pour prévenir les lithiases rénales

1) Boire suffisamment d’eau

Boire suffisamment d’eau permet de garder l’urine bien diluée et d’éliminer les particules qui peuvent former des cristaux. Le fait de ne pas bien s’hydrater est la principale cause de calculs rénaux. Pour augmenter votre volume urinaire (quantité d’urine produite), on recommande de boire environ deux litres de liquide par jour ou plus pour ceux qui font beaucoup d’activité physique ou qui passent beaucoup de temps à la chaleur. La présence d’une urine foncée ayant une odeur prononcée est signe que vous ne buvez pas suffisamment de liquide. Avec une hydratation adéquate, l’urine est pâle et sans odeur. Un médecin pourra vous faire passer une collecte urinaire pour déterminer plus précisément la quantité de liquide que vous devriez boire. Tous les breuvages (eau, thé, café, jus, etc.) comptent dans la quantité totale de liquide, mais il est préférable de boire majoritairement de l’eau et d’éviter les boissons sucrées qui sont néfastes pour la santé. La quantité de liquide consommée devrait être répartie le plus également possible au cours de la journée. Si votre taux de citrate urinaire est faible, il pourrait être bénéfique de boire de l’eau citronnée. Pour ce faire, mélangez 60 ml (4 cuillerées) de jus de citron ou de lime à votre eau deux fois par jour.

Pages : 1 2 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale. Kathryn possède beaucoup d’expérience avec l’approche FODMAP et a complété la certification de l’université Monash.

Kathryn Adel

Derniers articles par Kathryn Adel (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *